Messagerie – filtre pour sollicitations d’éditeurs indésirables

Je reçois, comme de nombreux autres chercheurs et éditeurs, de nombreux mails publicitaires de journaux pour publier ou être éditrice dans leur journal (journaux prédateurs sans doute pour avoir une telle politique de mailing ?). Le nombre de mail est de plus en plus important (entre 5 et 10 / jour et ce dimanche, j’en ai eu 16), ce qui me perd du temps pour trier ma boite mail, et leur élimination un peu rapide peu conduire à une élimination de mail important.

Quelle est la meilleure méthode pour s’en débarrasser ? Les informaticiens de mon centre m’avaient dit de les mettre dans « courrier indésirable », mais ça ne fonctionne pas. Certains de ces messages propose de se désinscrire, mais est-ce qu’en faisant cela, on ne prend pas le risque de valider que notre adresse mail existe bien, et donc d’en recevoir encore plus ?

INRA-QR-IST-LOGO-50

Comme vous nous faisons le constat que beaucoup de collègues scientifiques reçoivent ce type de sollicitation, plus ou moins honnête, que cela concerne des revues ou des conférences. Un article de 2017 publié par l’association française pour l’information scientifique souligne la difficulté de désabonnement : https://www.pseudo-sciences.org/Les-chercheurs-recoivent-des-spams-pour-ecrire-dans-des-revues-predatrices.

Il est donc difficile de se débarrasser de ces sollicitations et nous n’avons pas de solution à vous proposer.

Nous pensons que votre question relève davantage des services informatiques, nous vous conseillons donc de les contacter via la plateforme Ariane (https://ariane.inrae.fr/block). Vous y trouverez par exemple des recommandations pour la « Configuration des règles de filtrage applicables aux pourriels » (https://ariane.inrae.fr/block?id=kb_article&sys_id=6f1ecfaadb08b240d614db45ce9619da).

Nous vous signalons aussi qu’il est possible de contribuer au site Stop Predatory Journals (https://predatoryjournals.com/contribute/).

Ce contenu a été publié dans Publication scientifique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.